YOGA en cabinet d'avocats

En principe, la profession d'avocat est incompatible avec toute activité à caractère commercial mais à titre dérogatoire cette interdiction peut être aménagée.

Ainsi, l'avocat peut, dans certains cas, exercer une activité commerciale accessoire, à condition de l'accomplir dans le strict respect des règles de déontologie. 

Pour en savoir plus sur le régime juridique de l'activité commerciale accessoire de l'avocat je vous renvoie vers la présentation réalisée par un groupe d'élèves-avocats de l'ERAGE en octobre 2017 sous la direction de Me Clarisse BERREBI (du Barreau de Paris) et Me Delphine GALLIN (du Barreau de Marseille) : juste là

Vous pourrez y découvrir les activités dites "accessoires" de l'avocat, qui peuvent être très diverses à condition cependant d'être nécessairement accessoires, connexes à la profession et destinées aux clients ou aux autres membres de la profession. 

En pratique, un cabinet d'avocats spécialisé en droit de la famille a déjà sollicité son Barreau afin de pouvoir proposer à ses clients des cours de Yoga au sein de ses locaux. 

Le Barreau en question a accepté, estimant "que ce service dérivait directement de la compétence de l'avocat en ce qu'il permet à ses clients d'aborder une procédure de divorce ou de médiation dans des conditions apaisées". 

Et vous, aimeriez-vous faire du Yoga avec votre avocat ? 

Julie BAURES



Commentaires